• Credo montessorien par excellence, je ne peux pas le mettre en pratique à 100% à la maison mais j'essaie au maximum et mon coeur de maman s'emplit de fierté quand :

    - mon fils tire le marche pied de sous le lit pour monter tout seul sur le lit de papa et maman

    - mon fils prend l'habitude de se laver les dents tout seul tous les soirs même si pour l'instant il joue plus qu'autre chose

    - mon fils soulève la tête du matelas pour mettre ou enlever body et tee-shirt, enfile les manches quasi seul, tend les pieds pour mettre chaussettes et chaussures voire essaie de les mettre seul 

    - mon fils attrape la ceinture quand je le pose dans son cosy. Effectivement pour l'instant il n'y a rien d'autonome là-dedans mais il a déjà compris ce qu'il fallait faire et je suis juste fière de mon fils voilà !

    - mon fils mange seul, si-si depuis le début des vacances je le laisse systématiquement manger seul.  Ca faisait un moment qu'il en manifestait le désir et que je lui laissais une cuillère pour qu'il s’entraîne et fasse avec moi mais là il gère tout seul ! Bon je ne dis rien de l'état du bavoir, du col et des manches de son tee-shirt ou pull et du carnage sur la table mais la fierté dans ses yeux compense tout !

    - mon fils manipule un verre en verre pour boire comme les grands (bon pas tout le temps et sous notre enfin leurs regards apeurés^^)

    - mon fils monte et descends les marches de l'escalier, du toboggan en se débrouillant super bien !

     

    Bref cet article n'a effectivement pas grande vertu sauf étaler les exploits (tout à fait normal à son âge vous allez dire mais je m'en fous) de mon fils ! Et pour mois ces exploits là rentrent dans l'apprentissage de l'autonomie et de "aide moi à faire seul". Je n'ai pas confiance en moi mais alors j'ai une énorme confiance en mon fils, parfois trop selon les autres ^^ !

    Et si vous ne connaissez pas encore bougribouillons, dessinatrice de talent, allez de suite faire un tour en cliquant ! 

    Aide-moi à faire seul

    Aide-moi à faire seul


    1 commentaire
  • C'est la dernière doudoubox !

    Toujours par "les bidules de la petite so' ".

    Je s'appelle groot

    Bon je n'ai toujours pas vu les gardiens de la galaxie, ni le 1 ni le 2... mais un jour je les regarderai enfin ! En attendant j'ai (enfin mon fils a) un baby groot tout mignon !

    Il a pris place dans mon petit décor d'automne avec les restes d'une collecte de feuilles et de pignes faite avec ma filleule. :D

    Je s'appelle groot


    votre commentaire
  • Formation Montessori

    Samedi dernier, je me suis payée une journée de formation Montessori 0-3 ans sur le thème "Aide-moi à faire seul". Il s'agit d'une formation sensibilation de base sur Maria Montessori sa vie son oeuvre, la mise en pratique avec le public 0-3 ans.

    Bon je suis restée sur ma faim car déjà bien informée sur le sujet en ayant lu le film Biographie-fiction (j'ai donc pu savoir quelle partie relevait davantage de la réalité et quelle partie était romancée basée sur du vrai), ayant lu L'enfant qui aborde déjà bien les périodes sensibles de 0 à 3 ans et ayant lu de nombreux blogs sur la mise en pratique. Bref, je suis ressortie mitigée car ayant l'impression de ne pas en avoir eu pour mon argent. 

    Ceci dit, mélangée à 3 assistantes maternelles, 4 auxiliaires de puericultrice dont 3 en crèche et une en école privée alternative ainsi que 2 professeurs des écoles, 1 suppléante dans le privé qui tente en vain pour l'instant d'avoir le concours et 1 en burn out arrêt maladie long qui compte devenir préceptrice à son compte pour faire une école utopiste chez elle ; le débat, les échanges et la journée en général étaient fort intéressants. J'ai un peu pompé l'énergie négative du burn out avec la profonde opposition à l'éducation nationale alors que moi je veux y croire même si je me rends bien compte qu'on est parfois souvent entravé dans notre bonne volonté et bonne énergie faute de bons moyens mis en oeuvre. Bref. 

    Je suis ressortie de là motivée tout de même notamment pour ce que je peux proposer à mon fils, rassurée dans ce que je fais déjà, encouragée à continuer par petites touches Montessori dans l'éducation que je lui donne car tout Montessori parait quand même parfois tyrop beau, trop utopiste, trop différents de nos habitudes bien ancrés et je suis quelqu'un qui tient malgré tout aux habitudes et à la norme^^ C'est peut être pour ça que je me reconnais encore dans l'éducation nationale et que je ne suis pas une révolutionnaire alternative à l'extrême je présume. 

    Je divague encore. Voilà ce que la formation m'a tout de même apporté et appris :

    - la posture de l'adulte phare ou du moins sa place spatiale et un peu son rôle,

    - la façon de présenter un plateau, les codes à respecter, l'importance de préparer par anticipation gestes et paroles précis,

    - de nombreuses idées de plateaux Montessori et activités d'inspiration Montessori à proposer à mon fils et/ou mes élèves,

    - la confirmation que je veux continuer dans cette voie et aller plus loin dans mes recherches trouvailles sur le sujet !

    Formation Montessori


    votre commentaire
  • Vendredi soir avec les collègues, nous en sommes venus à parler des écrans. Introduction des tablettes et ordinateurs en classe, utilisation des écrans avec des enfants de moins de 6 puis moins de 3 à la maison et donc notre pratique à nous avec les enfants. Et encore une fois à mon grand regret s'applique la maxime "Avant j'avais des principes, maintenant j'ai des enfants".

    Addict

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je suis contre mettre les enfants devant la télé, ils ont tellement mieux à faire. Heureusement je n'en suis pas là. Mon fils est trop petit et sait être autonome et concentré avec ses legos ou les petites activités que je peux lui proposer (trop peu souvent).

    Je suis contre que les enfants aient une tablette ou un téléphone. Des jouets électroniques avec des boutons, des touches à appuyer, oui, il faut vivre aves son temps aussi. je ne suis pas forcément convaincu que c'est ça qui leur apprend à compter, dire l'alphabet, connaître les couleurs primaires et formes égométriques mais bon, ça y contribue sûrement un peu. Bref, là n'est pas le sujet.

    Malgré moi, mon fils adore cliquer sur le clavier de mon ordinateur ou toucher mon écran tactile, il se retrouve devant la télé plus ou moins le soir quand on mange devant une série (pas n'importe quelle série bien sûr, game of thrones ou westworld on va attendre qu'il soit couché, mais how i mert your mother et big bang theory il est là), même si il ne regarde pas en permanence, ça va déjà contre mon principe énoncé à la base. Et ne parlons aps des colères qu'il fait quand il voit mon téléphone et que je ne veux pas lui donner. Parce que malheureusement j'ai cédé quelques fois à lui montrer les photos ou juste à le laisser toucher l'écran de verrouillage. Et il n'est pas né de la dernière pluie, il sait qu'il faut glisser avec les doigts sur lécran et un écran noir ne lui copnvient pas. Bon il cconnaît pas encore mon code de déverrouillage mais ça ne saurait tarder malgré moi....

    En fait la discussion avec les collègues m'a fait réfléchir sur le fait que l'intérêt que les enfants portent aux écrans vient de celui que leurs parents leur portent (aux écrans pas aux enfants). Alors forcément que mon fils trouve que mon portable est un objet attractif, j'en suis accro, je l'ai toujours avec moi, je le regarde quasi en permanence et si je l'oublie je suis complètement perdue.

    Il y a ma vie sur mon portable (agenda, bloc notes, répertoire, photos, GPS ....).. parfois je sais que je suis à la limite de l'impolitesse à regarder mon portable tout le temps, dangereuse lorsque c'est en voiture et que je rate des choses et des moments avec mon fils. Et pour faire quoi en plus, errer sur facebook à faire défiler le mur de haut en bas sans arrêt. je fais tellement partie de différents groupes et pages qu'il y a toujours des publications nouvelles mais très peu m'intéressebten fait, même les murs de mes amis sont noyés au milieu de toutes ces publications mais c'est plus fort que moi. Et lorsqu'il n'y a pas de réseau on dirait une ado en peine, je suis angoissée. Dans ce cas je regarde mes photos ou je joue à des mini jeux : yatzee, rumikub... Ou le pire alors c'est quand j'arrive à court de batterie. Vous n'imaginez même pas le flip l'autre jour quand ça m'est arrivé chez une amie ; elle n'avait malheureusement pas le même chargeur (l'universel que tout le monde a) et j'ai angoissé toute seule qu'il soit arrivé quelque chose à Coeur parce qu'il n'avait pas répondu à mon texto avant que mon téléphone s'éteigne tout seul. Alors que je ne réponds pas non plus de suite aux messages que je reçois. mais là le fait de savoir que j'étais injoignable m'a mis dans un état de panique complet ! 

    Addict

    Addict

    Forcément donc que mon fils considère cet objet comme extrêmement attractif puisque c'est la prolongation de lamain de sa mère la plupart du temps. Du coup faut vraiment que je travaille à ma cure de désintox.... Peut être une résolution 2018 se profilant à l'horizon ?!

    Et concernant l'ordinateur, je dirais que le clavier l'intéresse davantage plus que ce qu'il se passe sur l'acran, comme vous pouvez le voir sur la photo des 13 mois l'autre jour, et ça encore son Papa geek est toujours devant son ordi et moi aussi j'y passe aps mal de temps. Si vous me demandez quelle est ma place dans la maison je vous montrerai ma chaise de bureau devant l'ordi donc... Et pour la télé, j'essaie de tourner la chaise haute pour qu'il ne soit pas face à la télé mais face à nous quand on mange devant une série. Souvent il est attiré par la musique du générique mais globalement ça va.... C'est vraiment le portable sur lequel il faut que je fasse attention ! 

    Dernière petite image de cet article trouvé sur  cette page  illustre ce que je ne veux pas pour mon fils et pour mes petits élèves....

     

    Addict

     


    votre commentaire
  • En cette semaine du portage, je vais assister samedi à un nouvel atelier portage dos (Oui encore mais j'ai tellement à apprendre et à approfondir !) et je vous présente ce petit manuel dont j'ai fini la lecture il y a peu.

    Porter bébé

    livre écrit par Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau aux éditions Jouvence

    Je vais vous recopier l'introduction qui donne le but de ce petit ouvrage :

    "Ce petit livre a pour unique ambition de faire connaître à tous les joies et bienfaits du portage pour les bébés et les bambins, de donner envie aux parents de le pratiquer avec leurs enfants et de fournir à ceux qui le pratiquent déjà des arguments permettant de le justifier face à un entourage souvent sceptique, voire critique."

    Je suis donc dans cette deuxième catégorie. En effet, après un petit comparatif avec le portage animal car nous sommes des animaux, et un petit géo-historique du portage,  ce bouquin en donne les bienfaits d'un point de vue confort et sécurité. Je n'ai pas appris grand chose hors argument que j'utilisais déjà sur l'assurance et la confiance donnée pour plus d'autonomie ensuite, le soulagement des pleurs et des coliques ; je m'arrêterais davantage sur le paragraphe régulation de la température car c'est vrai qu'un porte bébé ça tient chaud et c'est un point qui démotive parfois. En fait tout est question d'habillage mais le point positif c'est que le portage permet d'aider bébé à réguler sa température à lui autant dans un sens en été que dans un autre en hiver. Les bébés inuits sont d'ailleurs portés tout nus dans la capuche de fourrure !

    Il est ensuite question des avantages pour l'allaitement, le sommeil et ce livre pose la question du besoin ou non d'un objet transitionnel puisque l'enfant a sa mère. C'est un débat intéressant dont la réponse est différente je pense selon le choix de vie et le mode de garde que chaque maman, chaque famille fait. La question de la mère et d'une partie de son corps pris directement comme objet câlin, objet de réassurance. Finalement n'est-ce pas le mieux, oui mais quid de la dépendance de l'enfant à la présence de sa mère ? Bon je ne parle pas de "mauvaise habitude donné" car non ce n'en est pas une, c'est juste une habitude qui doit correspondre et convenir autant à l'enfant qu'à sa mère, point barre.

    Puis le développement de l'enfant est mis en lumière car le portage agit dans le développement moteur et la musculation du dos, le développement du toucher, permet de voir et découvrir le monde de haut, d'être en communication avec la mère plus aisée afin de développer le langage, de soigner et prévenir les problèmes de hanche de bébé, de limiter les têtes plates des bébés, et même apparemment selon une étude de limiter l'aggressivité en grandissant (retour aux arguments de confiance donnée à l'enfant, de bienveillance, de maternage...)

    Et ceci n'est que la moitié du livre... Le portage c'est bon aussi pour les prématurés, pour les parents, en ville, en balade, à la maison, à la crèche. d'ailleurs je suis trop fière car cette semaine SuperNounou est allée au museum avec les enfants et comme c'est impratiquable en poussette elle a utilisé mon buzzidil pour visiter avec Fiston ! 

    Bien sûr il y a un petit rappel sur le portage physiologique et non physiologique  mais ce qui m'a le plus plu c'est le dernier chapitre qui reprend les principales interrogations et critiques :

    Porter bébé

    Porter bébé

    Porter bébé

    Porter bébé

    Porter bébé

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique