• L'indétrônable sopalin et sa cousine l'éponge

    Le zéro déchet n'est pas toujours facile, surtout dans la cuisine. En tout cas ça me semble plus complexe que dans la salle de bains. Je n'arrive toujours pas à faire mes courses en vrac, à me passer de certain produits sur emballés et mes placards sont encore pleins de plastique. Ben oui je vais pas jeter tous les tupperware ! 

     

    Dans cet article je voulais faire un point sur mes essais de remplacement du papier essuie tout et de l'éponge double face.

     

    Le titre de cet article souligne la difficulté car vraiment un essuie tout sert à tout et chaque utilisateur a presque une réponse différente qui n'argumente pas dans le sens de la praticité...

    Essuyer le sol -> serpillère

    Essuyer une surface de cuisine -> éponge ( oui mais faut la supprimer elle - aussi)

    S'Essuyer la bouche ou les mains -> gant de toilette

    Se moucher -> mouchoir en tissu

     

    Après plusieurs essais non concluant et même si le sopalin est encore présent dans ma maison, j'ai trouvé un presque équivalent lavable : les lingettes micro fibres. Effectivement elles répondent à tous les besoins cités plutôt.... J'en ai donc tout un lot multicolore qui tend à remplacer définitivement la version papier jetable !!

    L'indétrônable sopalin et sa cousine l'éponge

     

    Quant à l'éponge, c'est l'autre jour avec une remarque de Tristan que je me suis rendue compte que l'on n'en avait pas racheté. "Ah et l'éponge, on doit utiliser quoi maintenant ?" (remarque qui s'est reproduite plusieurs fois, signe que le changement se fait un peu sentir :D).

    J'ai testé plusieurs alternatives :

     

    Le tawashi : je trouve ça trop petit et pas agréable dans la prise en main, c'est toujours plein d'eau et j'avoue je trouve ça un peu sale au toucher. Bref pas convaincue... Ceci dit la version grand format que j'ai réalisé me convient pour éponge à surface :D. J'utilise quand même le petit format si vraiment je dois laver quelque chose à la main ce qui ceci-dit arrive rarement car je passe tout au lave-vaisselle!!

     

    Les éponges plates : C'est la solution qui me convient le plus. Ce n'est pas complètement réutilisable à l'infini mais ça accepte quelques lavages en machine avant de se déteriorer et de commencer à s'effriter. Pratique pour éponger ou nettoyer une surface, pour passer à l'intérieur d'une assiette, d'un verre, d'une casserole, bref pour faire la vaisselle.

     

    La brosse : Certes la mienne est en plastique achetée chez Action en plus (shame on me) mais c'est top pour remplacer le scotchbrite. ça gratte bien, la prise en main est facile avec le canard de la mienne. Et top de top, elle se dévisse pour bien être lavée. je la passe d'ailleurs au lave-vaisselle de temps en temps pour la nettoyer à fond. Elle a déjà quelques mois et petit canard ne montre pas signe de faiblesse. Bien sûr l'alternative en bois est plus écolo mais la bois humide je trouve pas ça top, ça gonfle, ça reste mouillée et j'ai l'impression que ça pourrit plus vite (sûrement des impressions mais bref).

    L'indétrônable sopalin et sa cousine l'éponge

    Voilà mes petits pas en cuisine, ce n'est pas énorme mais c'est encore une petite action d'un colibri, qui est venue renforcer celle réalisée dans ma salle de bains et qui est complétée par la récherche de desserts et goûters faits maisons dont il sera question dans un prochain post très certainement.


    votre commentaire
  •  

    Zéro déchet dans la salle de bains [2]

     

    Après plusieurs mois d'utilisation, je reviens sur la brosse à dents Lamazuna à tête amovible. Je suis méga fan. Ça faisait longtemps qu'une Brosse à dents enfin les poils ne m'avaient pas tenu aussi longtemps. J'ai changé la tête il y a quelques semaines à peine et je repars pour plusieurs mois (entre 3 et 4 !). Bref c'est un investissement qui est rentabilisé en moins d'un an au final ! Par contre je ne suis absolument pas convaincue par le dentifrice solide de la même marque. 

    Zéro déchet dans la salle de bains [2]

    J'attends d'un dentifrice qu'il mousse, qu'il me donne la sensation de dents propres mais aussi bonne haleine. Et celui-ci ne mousse pas du tout même en étant largement mouillée. Alors certes il laisse les dents propres sans dépôt mais c'est surtout l'œuvre de la brosse...

    Zéro déchet dans la salle de bains [2]

    J'ai essayé parallèlement le dentifrice solide de ma sœur de la marque Jolie Bouche... C'est une pain de dentifrice qui mousse, qui donne un aspect de savon à prime abord mais une fois habituée, il est plutôt convaincant, je pense m'en acheter un stock si je n'arrive pas à me faire un dentifrice maison. 


     

    Zéro déchet dans la salle de bains [2]

     

    Concernant le deo solide de la marque Lamazuna, ce n'est pas non plus une satisfaction complète. Je sue plutôt pas mal et ce déo est vraiment efficace . C'est le côté très positif. Je n'ai jamais  tenu si longtemps dans la journée avec un coup de déo et naturel en prime ! Mais il m'a refait réapparaître mon irritation sous le bras. J'ai laissé passer un mois puis réessayé... La même chose s'est produite donc je ne suis pas convaincue par ce déo non plus ! Je voudrais bien essayer d'en faire un maison du coup. 

    Zéro déchet dans la salle de bains [2]

    Retour et changement d'avis sur l'oriculi. Moi qui 'e supporte npas avoir les oreilles qui grattent, cela est bien plus efficace npour atteindre un recoin d'oreille précis plutôt que de tourner tourner un coton tige sans jamais arriver là où ça gratte. De plus, ça enlève très bien l'eau et les déchets d'oreilles et se nettoie très facilement. On peut bien évidemment le désinfecter de temps en temps ou à chaque fois si on est "tiquous".

     

    Zéro déchet dans la salle de bains [2]

    Ayant (quasiment) fini mon énorme flacon de gel douche qui le sert seulement de bain à bulles pour fiston maintenant ainsi que mon savon Mme bonheur, je teste un savon d'un producteur local acheté sur le marché. Il est indiqué pour peaux sensibles et sèches et ce n'est pas forcément ce qu'il me faut... Je trouve qu'il m'assèche un peu la peau alors qu'il devrait faire le contraire... Autre fait bizarre il "décolore" noir sur le gant de toilette et coule noir avec l'eau... J'avoue avoir surtout choisi ce savon parce qu'il était beau. Je l'essaierai peut être pour mon fils qui est a une peau sèche et atopique. 

    Après celui-ci, j'aurais plaisir de tester des savons qui invitent au rêve de la boutique helias frogg, offerts par ma meilleure amie. Le packaging papier est trop beau et les noms des savons sont juste magiques ainsi que des savons offerts par des parents d'élèves en fin d'année dernière. les voici :

    Zéro déchet dans la salle de bains [2]

    Zéro déchet dans la salle de bains [2]

     

    Je qui également en train d'utiliser une huile d'amande pour le corps indiquée végane sur le packaging qui se trouve dans un flacon en verre en plus. Ce produit m'avait été offert dans un swap il y a quelques mois.

    Zéro déchet dans la salle de bains [2]

     

    Et pour finir ayant bientôt terminé mon pain de shampoing pachamamaï, je vais tester celui de la marque ropalia acheté sur amazon, à la menthe soit disant pour les cheveux gras. 

    Zéro déchet dans la salle de bains [2]


    votre commentaire
  • Voici les 5 gestes les plus simples que j'ai fait en 2018 et qui me semblent à la portée de tous pour prendre un peu plus soin de notre planète ...

     

    1) Mettre un stop pub sur ma boîte aux lettres. Vous pouvez le réclamer à votre commune, le commander en ligne ici ou faire comme moi, imprimer l'image trouvée sur internet et la scotcher sur votre boîte. 

    Pourquoi c'est bon pour la planète ? Pour économiser 40kg de papier par an et par foyer.

    Défi planète : 5 gestes ultra faciles

    2) Installer et utiliser Ecosia, le moteur de recherches qui plante des arbres. J'ai découvert celui-ci grâce à la chaine MargauxTips

    Pourquoi c'est bon pour la planète ? Parce qu'Ecosia permet la reforestation dans le monde (et la création d'emplois par la même occasion... allez voir la vidéo de Margaux Tips en Tanzanie qui visite les pépinières)

    Défi planète : 5 gestes ultra faciles

    3) Avoir toujours un sac en tissu dans mon sac à main. Pour ma part ce n'est pas un totebag en coton bio tout ça tout ça, c'est juste un sac pliable de Decathlon ou de Yves Rocher car je trouve qu'il prenne vraiment peu de place une fois plié et ils tiennent bien le coup. 

    Pourquoi c'est bon pour la planète ? Parce que ça m'évite de racheter à chaque fois un cabas plastique ou demander une "poche" (même si il y en a de moins en moins à disposition).

    Défi planète : 5 gestes ultra faciles

    4) Regarder les vignettes infos tri sur les emballages pour mieux trier mes déchets. On peut avoir aussi une vision d'ensemble en téléchargeant la plaquette de guide du tri de sa ville qui peut être légèrement ou très différent d'un endroit à l'autre. Et chaque fois que je jette un déchet à la poubelle normale, j'essaie de réfléchir à comment remédier à ce déchet dans un futur plus ou moins lointain. Ce n'est qu'une étape de prise de conscience mais c'est par là que ça commence. Sûrement la faible dose de la fameuse pilule verte de l'écologisme comme dit ma soeur. 

    Pourquoi c'est bon pour la planète ? Le tri permet un recyclage des matières qui peuvent l'être, de consommer moins d'énergie. J'ai appris que l'eau et l'énergie dépensé était moindre sur les produits à recycler plutôt que sur la matière première. Un meilleur tri permet de ne pas perturber la chaîne en polluant toute un ensemble par un déchet qui n'est pas à sa place. 

    Défi planète : 5 gestes ultra faciles

    5) Utiliser les deux côtés des feuilles de papier. Je ne suis pas la meilleure dans le domaine d'économie du papier vu la quantité de photocopies que je fais pour mes élèves mais j'essaie autant que possible d'imprimer recto verso (d'où mon choix des classeurs plutôt que cahiers pour éviter de coller du papier uniquement verso sur du papier = 3 xois plus de papier utilisé^^), j'ai une quantité non négligeable de pages écrites d'un côté qui partent  en brouillon pour les montagnes de dessin de mon fils, de mes élèves et cela évité de reconsommer des feuilles neuves. Bref tout les papiers qui sont destinés à la poubelle passent en analyse pour voir si il y a suffisamment de place pour être réutilisé en notes griffonées au coin du bureau, feuille à dessin, supports de découpage ou que sais-je ?

    Défi planète : 5 gestes ultra faciles

     

    Voilà, ce sont des petits gestes simples qui me semblent les plus faciles à faire. Alors à l'image du colibri, commencez par là et ne culpabilisez pas si vous essayez déjà ça ! Ensemble on peut arriver à quelque chose, si chacun fait sa part. C'est sûr c'est décourageant de penser que certains ne font rien mais gardez le colibri en tête !

    Défi planète : 5 gestes ultra faciles


    votre commentaire
  • - shampoing solide (je n'ai pas la marque ni le modèle exact mais vu la forme et la couleur, il me semble que c'est un pachamamaï pour cheveux normaux)

     

    Cinq produits zéro déchets testés dans ma salle de bain

    - éponges démaquillantes kiotis : je ne me maquille pas tous les jours et me démaquille très peu souvent, je lave mon visage en m'aspergeant de l'eau. Mais lorsque je veux vraiment nettoyer ma peau ou démquiller mes yeux, j'utilise mes éponges kiotis. Je les passe ensuite en machine et les range dans mon panier pour m'en resservir sans les faire sécher sur l'étendoir sinon elle s'abime et se torde. Elles sont déjà passées plusieurs fois à la machine et sont toujours en super état. Je tourne avec 6 éponges pour en avoir toujours de propres.

    Cinq produits zéro déchets testés dans ma salle de bain

    Certaines utilisent aussi des carrés de tissu doublés éponges ou des cotons lavables. Pour ma part je suis contente de mon choix.

     

    - serviettes hygiéniques lavables : voilà deux mois que je me sers exclusivement de serviettes lavables et je suis convaincue ! Ce n'est pas plus contraignant pour se changer à l'extérieur, j'ai toujours deux pochettes lavables et opaques dans mon sac à main : un avec les serviettes propres et un avec les sales que je fais tremper en rentrant. Le sachet empêcghe les mauvaises odeurs de se répandre et d'ailleurs je n'ai pas particulièrement remarqué d'odeur. Au niveau confort, c'est plus doux que les serviettes plastique. Cela n' absorbe pas comme les serviettes jetables mais je n'ai pas eu de fuite et je n'ai pas pour autant changé mes serviettes plus souvent (récréation et pause repas). Pour le lavage, il est vrai qu'il faut les faire tremper ou les rincer le plus tôt possible si on est à domicile. Mon conseil est donc de préférer les doublures foncés ce qui limite de voir les tâches ne partant pas au lavage. 

     

    Cinq produits zéro déchets testés dans ma salle de bain

    Pour ma part j'ai quand même une empreinte carbone avec les serviettes achetées puisque je les ai commandées sur amazon et elles ont été fabriquées je ne sais où et transportées pour venir jusqu'à chez moi mais voulant m'équiper d'un lot complet (j'en ai actuellement 12) je ne pouvais pas me permettre de dépenser une jambe sur le site dansmaculotte ou une autre marque française. Et je n'ai pas le talent de couturière adéquat...

     

    - brosse à dent lamazuna à tête changeable : je commence tout juste à l'utiliser donc je ne peux pas encore témoigner sur la tenue de la tête dans le temps. Il est conseillé de la changer tous les trois mois. En tout cas je trouve le principe cool, ainsi je n'aurai plus à jeter mon manche en plastique puisque je ne changerai que la tête ! Au niveau budget la brosse m'a couté 7.50€ et 3 têtes coutent 10€. Si je change ma tête tous les trois mois cela me revient à 17.50€ de brosse à dent l'année. Si je compare avec les brosses à temps de chez action qui me tiennent tout juste 3 semaine je pense être kif kif sur l'année !

     

    Cinq produits zéro déchets testés dans ma salle de bain

    - oriculi : bon pour ma part c'est la découverte décevante. J'ai troucé celui-ci dans mes affaires (ce n'est peuyt être pas un oriculi au final mais ça en a la forme et la taille). Je ne supporte pas d'avoir les oreilles qui grattent ou les oreilles humides et je suis une grande consommatrice de coton-tiges mais malheureusement ça va continuer sauf si je trouve une autre alternative. En effet l'oriculi m'effraie un peu dans mon oreille car pour soulager ma démangeaison je suis obligée de trop l'enfoncer et surtout il ne permet pas de sécher l'intérieur des oreilles mouillées après la douche. 

     

    Cinq produits zéro déchets testés dans ma salle de bain

     

    Prochains articles zéro déchet que je vais tester dans la salle de bain :

    - dentifrice solide et déodorant solide Lamazuna que j'ai acheté dans la petite boutique vrac trop cool du centre ville !

    Cinq produits zéro déchets testés dans ma salle de bain


    1 commentaire
  • Je dis "retrouvées" car je les faisais petites sans me poser de question car c'était comme ça à la maison, je les ai perdues en devenant indépendante car j'ai cédé au confort et à la praticité proposée par la société de consommation. 

     

    - Le savon solide. Je me souviens encore de ces boîtes en carton contenant l'ovale blanc du savon Dove. Quand il s'agissait de partir en voyage, je mettais le solide dans une boîte en plastique qui se fermait et évitait de mouiller la trousse de toilette et le sac et de se salir en contact avec le reste des affaires. Je récupère peu à peu cet habitude en utilisant tous les jolis savons, certains bio offerts de ci de là car il n'avait désormais que l'utilité de parfumer les tiroirs sans jamais être utilisés.

     

    - Les mouchoirs en tissu. J'ai fouillé avec plaisir l'autre jour là collection de mouchoirs de maman contenant certains qui nous appartenaient enfant à ma sœur et moi. Nous avons choisi chacun un stock pour nous remettre aux mouchoirs lavables plutôt que jetables. La seule exception faite est lors de rhumes ou poussées de bouton de fièvre sous le nez pour éviter la contagion. Quant aux nettoyages il suffit de déplier le mouchoir avant de le mettre en machine et éventuellement de le rincer si vraiment il est archi plein mais pas plus, la morceaux partira sans souci.

     

    - Les serviettes de table. Ben oui ça évite de s'essuyer sans arrêt avec du sopalin à usage unique et dont le rouleau sitôt entamé est déjà fini. Pour ma part il s'agit plutôt d'un torchon qui évolue dans la journée ou les deux jours en essuyage de vaisselle, serviette, essuyage de main, nettoyage du plan de travail voire du sol et lessive. J'ai un stock assez important de torchon me permettant cela et ainsi j'ai l'impression d'en rentabiliser l'usage encore plus. Et mine de rien je viens de citer plusieurs utilisations du papier essuie tout pouvant être remplacé aisément.

     

    - La gourde en alu (pour Fiston). Pour ma part j'ai encore mes bouteilles Tupperware en plastique lavable et réutilisable qui commencent malheureusement à prendre une odeur et un goût, tous mes tup me laissent tomber :/. Je vais peut être ressortir la gourde bleue en alu que je prenais petite en voyage scolaire, pique nique et camps. Bref, Fiston lui, a sa gourde alu chez nounou maintenant qu'il est grand et que nounou m'a rendu les biberons. Elle est trop chouette car bien droite et facilement lavable sans repli recoins etc, et nounou avait l'air contente de l'aluminium car les autres copains se plaignaient du goût du plastique dans leur gourde. Seul bémol, elle est plus lourde, tombe plus souvent et se cabosse davantage.

     

    - Espacer les douches/bains et se laver au gant de toilette (pour Fiston - j'avoue que j'ai du mal à aller me coucher sans cette sensation de propre de la tête aux pieds plus que tout je ne supporte pas d'être "sticky" au niveau du pli entre le cou et le menton.) L'automne arrivant je recommence à baigner/doucher Auguste qu'un jour sur deux et à lui faire juste une toilette de chat avec un gant ou une lingette lavable l'autre soir. C'est une économie d'eau et une diminution de a consommation d'énergie pour l'eau chaude donc c'est écolo-économique ! Le but serait que j'y arrive à nouveau pour moi. Ahlala je me souviendrai toujours de la séance d'anglais sur once, twice, Three times (il est où le rapport ? Attendez ça arrive), la question était sur la fréquence des douches, la prof attendait la réponse once a day et a fait une drôle de tête quand j'ai répondu Three Times a week... sur le coup vu sa tête j'ai eu honte et je me suis sentie sale avant de me dire que je faisais ma toilette tous les jours et que non je n'étais pas sale ^^


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique