• - shampoing solide (je n'ai pas la marque ni le modèle exact mais vu la forme et la couleur, il me semble que c'est un pachamamaï pour cheveux normaux)

     

    Cinq produits zéro déchets testés dans ma salle de bain

    - éponges démaquillantes kiotis : je ne me maquille pas tous les jours et me démaquille très peu souvent, je lave mon visage en m'aspergeant de l'eau. Mais lorsque je veux vraiment nettoyer ma peau ou démquiller mes yeux, j'utilise mes éponges kiotis. Je les passe ensuite en machine et les range dans mon panier pour m'en resservir sans les faire sécher sur l'étendoir sinon elle s'abime et se torde. Elles sont déjà passées plusieurs fois à la machine et sont toujours en super état. Je tourne avec 6 éponges pour en avoir toujours de propres.

    Cinq produits zéro déchets testés dans ma salle de bain

    Certaines utilisent aussi des carrés de tissu doublés éponges ou des cotons lavables. Pour ma part je suis contente de mon choix.

     

    - serviettes hygiéniques lavables : voilà deux mois que je me sers exclusivement de serviettes lavables et je suis convaincue ! Ce n'est pas plus contraignant pour se changer à l'extérieur, j'ai toujours deux pochettes lavables et opaques dans mon sac à main : un avec les serviettes propres et un avec les sales que je fais tremper en rentrant. Le sachet empêcghe les mauvaises odeurs de se répandre et d'ailleurs je n'ai pas particulièrement remarqué d'odeur. Au niveau confort, c'est plus doux que les serviettes plastique. Cela n' absorbe pas comme les serviettes jetables mais je n'ai pas eu de fuite et je n'ai pas pour autant changé mes serviettes plus souvent (récréation et pause repas). Pour le lavage, il est vrai qu'il faut les faire tremper ou les rincer le plus tôt possible si on est à domicile. Mon conseil est donc de préférer les doublures foncés ce qui limite de voir les tâches ne partant pas au lavage. 

     

    Cinq produits zéro déchets testés dans ma salle de bain

    Pour ma part j'ai quand même une empreinte carbone avec les serviettes achetées puisque je les ai commandées sur amazon et elles ont été fabriquées je ne sais où et transportées pour venir jusqu'à chez moi mais voulant m'équiper d'un lot complet (j'en ai actuellement 12) je ne pouvais pas me permettre de dépenser une jambe sur le site dansmaculotte ou une autre marque française. Et je n'ai pas le talent de couturière adéquat...

     

    - brosse à dent lamazuna à tête changeable : je commence tout juste à l'utiliser donc je ne peux pas encore témoigner sur la tenue de la tête dans le temps. Il est conseillé de la changer tous les trois mois. En tout cas je trouve le principe cool, ainsi je n'aurai plus à jeter mon manche en plastique puisque je ne changerai que la tête ! Au niveau budget la brosse m'a couté 7.50€ et 3 têtes coutent 10€. Si je change ma tête tous les trois mois cela me revient à 17.50€ de brosse à dent l'année. Si je compare avec les brosses à temps de chez action qui me tiennent tout juste 3 semaine je pense être kif kif sur l'année !

     

    Cinq produits zéro déchets testés dans ma salle de bain

    - oriculi : bon pour ma part c'est la découverte décevante. J'ai troucé celui-ci dans mes affaires (ce n'est peuyt être pas un oriculi au final mais ça en a la forme et la taille). Je ne supporte pas d'avoir les oreilles qui grattent ou les oreilles humides et je suis une grande consommatrice de coton-tiges mais malheureusement ça va continuer sauf si je trouve une autre alternative. En effet l'oriculi m'effraie un peu dans mon oreille car pour soulager ma démangeaison je suis obligée de trop l'enfoncer et surtout il ne permet pas de sécher l'intérieur des oreilles mouillées après la douche. 

     

    Cinq produits zéro déchets testés dans ma salle de bain

     

    Prochains articles zéro déchet que je vais tester dans la salle de bain :

    - dentifrice solide et déodorant solide Lamazuna que j'ai acheté dans la petite boutique vrac trop cool du centre ville !

    Cinq produits zéro déchets testés dans ma salle de bain


    votre commentaire
  • Je dis "retrouvées" car je les faisais petites sans me poser de question car c'était comme ça à la maison, je les ai perdues en devenant indépendante car j'ai cédé au confort et à la praticité proposée par la société de consommation. 

     

    - Le savon solide. Je me souviens encore de ces boîtes en carton contenant l'ovale blanc du savon Dove. Quand il s'agissait de partir en voyage, je mettais le solide dans une boîte en plastique qui se fermait et évitait de mouiller la trousse de toilette et le sac et de se salir en contact avec le reste des affaires. Je récupère peu à peu cet habitude en utilisant tous les jolis savons, certains bio offerts de ci de là car il n'avait désormais que l'utilité de parfumer les tiroirs sans jamais être utilisés.

     

    - Les mouchoirs en tissu. J'ai fouillé avec plaisir l'autre jour là collection de mouchoirs de maman contenant certains qui nous appartenaient enfant à ma sœur et moi. Nous avons choisi chacun un stock pour nous remettre aux mouchoirs lavables plutôt que jetables. La seule exception faite est lors de rhumes ou poussées de bouton de fièvre sous le nez pour éviter la contagion. Quant aux nettoyages il suffit de déplier le mouchoir avant de le mettre en machine et éventuellement de le rincer si vraiment il est archi plein mais pas plus, la morceaux partira sans souci.

     

    - Les serviettes de table. Ben oui ça évite de s'essuyer sans arrêt avec du sopalin à usage unique et dont le rouleau sitôt entamé est déjà fini. Pour ma part il s'agit plutôt d'un torchon qui évolue dans la journée ou les deux jours en essuyage de vaisselle, serviette, essuyage de main, nettoyage du plan de travail voire du sol et lessive. J'ai un stock assez important de torchon me permettant cela et ainsi j'ai l'impression d'en rentabiliser l'usage encore plus. Et mine de rien je viens de citer plusieurs utilisations du papier essuie tout pouvant être remplacé aisément.

     

    - La gourde en alu (pour Fiston). Pour ma part j'ai encore mes bouteilles Tupperware en plastique lavable et réutilisable qui commencent malheureusement à prendre une odeur et un goût, tous mes tup me laissent tomber :/. Je vais peut être ressortir la gourde bleue en alu que je prenais petite en voyage scolaire, pique nique et camps. Bref, Fiston lui, a sa gourde alu chez nounou maintenant qu'il est grand et que nounou m'a rendu les biberons. Elle est trop chouette car bien droite et facilement lavable sans repli recoins etc, et nounou avait l'air contente de l'aluminium car les autres copains se plaignaient du goût du plastique dans leur gourde. Seul bémol, elle est plus lourde, tombe plus souvent et se cabosse davantage.

     

    - Espacer les douches/bains et se laver au gant de toilette (pour Fiston - j'avoue que j'ai du mal à aller me coucher sans cette sensation de propre de la tête aux pieds plus que tout je ne supporte pas d'être "sticky" au niveau du pli entre le cou et le menton.) L'automne arrivant je recommence à baigner/doucher Auguste qu'un jour sur deux et à lui faire juste une toilette de chat avec un gant ou une lingette lavable l'autre soir. C'est une économie d'eau et une diminution de a consommation d'énergie pour l'eau chaude donc c'est écolo-économique ! Le but serait que j'y arrive à nouveau pour moi. Ahlala je me souviendrai toujours de la séance d'anglais sur once, twice, Three times (il est où le rapport ? Attendez ça arrive), la question était sur la fréquence des douches, la prof attendait la réponse once a day et a fait une drôle de tête quand j'ai répondu Three Times a week... sur le coup vu sa tête j'ai eu honte et je me suis sentie sale avant de me dire que je faisais ma toilette tous les jours et que non je n'étais pas sale ^^


    votre commentaire
  • Mon petit défi pour la planète la semaine dernière était de faire des emballages cadeaux en tissu dans une optique zéro déchet. Personnellement je suis la spécialiste pour récupérer et réutiliser les papiers cadeaux pour ne pas les limiter à une seule vie. Mais je suis aussi une grande acheteuse de papier cadeau et j'aime bien toujours en avoir un rouleau en stock. 

    Bref, cette semaine j'avais plusieurs cadeaux à empaqueter pour un baptême, un anniversaire, une naissance et un colis en préparation. J'ai donc cherché sur internet et j'ai trouvé ces modèles de furoshiki.

    Emballage cadeau zéro déchet

     

    Alors voilà ce que ça a donné ...

    Mon premier, dont je suis particulèrement fière, pour emballer deux livres de forme carrée, en suivant la technique du otsukai tsutsumi :

    Emballage cadeau zéro déchet

     

    Un autre avec une variante dans le noeud final et en rajoutant des petites gommettes étoiles (pas zéro déchet du coup^^), plutôt réussi pour emballer un livre également :

    Emballage cadeau zéro déchet

     

    Pour celui-ci de forme rectangulaire, j'ai emballé comme avec du papier cadeau et enroulé d'un ruban de récup de la babyshower de mon fiston :

    Emballage cadeau zéro déchet

    Et les deux derniers partis par la poste aujourd'hui vers une destination secrète, ce n'est pas non plus en suivant uyne technique du document précédent mias plutôt en emballant au feeling avec le bolduc de récup que j'avais sous la main :

    Emballage cadeau zéro déchet

     


    votre commentaire
  • Je ne sais pas quel est le ras-le-bol qui m'a pris, la remise en question qui a commencé je dirais début 2018 ; je ne sais pas quels sont ces besoins qui ressortent du fond de moi d'une vie plus saine et plus zen... Bref j'ai besoin de désencombrer ma tête, ma vie virtuelle et ma vie matérielle (cf minsgame).

    Et j'en suis venu à me demander quelle trace néfaste je laissais sur ma planète et en quoi je nuisais à l'avenir de la planète que mon fils m'a confié (je n'ai pas réussi à retrouver sur google l'affiche qui est chez mes parents).

    Eco-citoyenne

    Eco-citoyenne

    C'est peut-être aussi un questionnement suite en partie aux chaînes youtube que je regarde ... Je suis tombé sur ses chaînes à la base par rapport au Bullet journal (les astuces de margaux, une vie simple et zen, la belette go green) et en fait plusieurs vidéos apportaient le thème du zéro déchet, du minimalisme et de vidéo en vidéo, Youtube me proposait d'autres chaînes avec des  témoignages des astuces....

    Bref j'ai voulu me lancer des défis (puisque c'est un véritable moteur pour moi) et me remettre en question. J'ai commencé par le minsgame surtout dans un intérêt de vider ma maison, pas forcément un soin pour la planète car sur le coup j'ai dû jeter plein de choses. Enfin j'en ai donné quand même pas mal mais certaines choses n'avaient pas d'autre choix que de finir à la poubelle. 

    Puis j'essayais de réfléchir aux petits changements que je pouvais faire chez moi dans un souci de zéro déchet donc je continue à utiliser mes Tupperware à la place de papier alu, papier sulfurisé, papier cuisson. J'ai acheté des éponges en microfibre lavables et j'essaie d'utiliser au maximum mon énorme stock de torchon. Ainsi je vais essayer de ne plus acheter de sopalin et d'éponges jetables (A ce stade c'est difficile car habitude bien ancrée d'aller vers le côté pratique plus qu'écolo). Je suis également repasser aux pinces à thé plutôt qu'au filtre utilisable une seule fois et jetable. En fait tout ça me fait réfléchir et je me dis que finalement tous les objets pratiques inventés sont-ils forcément jetables et non éco-citoyens ?

    Niveau salle de bain j'étais déjà passée aux lingettes lavables pour fiston et aux éponges démaquillantes pour moi. Je vais essayer d'aller plus loin avec les serviettes hygiéniques lavables ; pour l'instant j'ai seulement essayé 2 jours en fin de règles le mois dernier donc je ne peux pas dire vraiment si je suis convaincu ou pas. Je voudrais aussi revenir au savon plutôt qu'aux différents Gel Douche, pous-mousse et compagnie. En fait dans mon enfance j'ai toujours utilisé du savon plutôt que du gel douche, c'est quelque chose que j'ai découvert après du coup et comme c'est bien pratioque et que ça sent bon, j'ai complètement remplacé les savons de mon enfance...  Donc là, défi : je vais finir l'énorme flacon ainsi que tous les petits flacons échantillons offerts à droite à gauche puis je vais me faire un plaisir de découvrir les différentes sortes de savon qui servent pour l'instant à parfumer mes tiroirs.

    Je n'ai pas encore sauté le pas mais j'aimerais aussi tester le dentifrice solide et le shampoing solide.

    Bref dans cette démarche de devenir éco-citoyenne je me suis lancé des petits défis très simples (ou pas) pour chaque semaine du mois de mai. Celui de la première semaine est tout simplement de débrancher mon chargeur de téléphone de la prise une fois que celui-ci est chargé et par la même occasion d'appuyer sur les interrupteurs des multiprises  qui n'ont pas besoin de rester en permanence allumés >> challenge plutôt réussi sauf un oubli un jour. 

     

    Pour la deuxième semaine, semaine en cours,  le défi est de taille puisque je vais devoir récupérer l'eau du bain de mon fils après chaque bain tous les jours ou tous les 2 jours. Et ceci, même si ça me tracasse depuis bien longtemps, c'est une habitude difficile à prendre ! Mais bon j'en ai marre de gaspiller toute cette eau.

    Pour la troisième semaine je suis invitée à plusieurs événements auxquels je dois porter des cadeaux et je vais m'essayer à l'art du furoshiki : tissu plié en faisant des paquets-cadeaux, avec des vieux foulards ou des chutes de tissus plutôt que du papier qui va irrémédiablement finir à la poubelle.

    Eco-citoyenne

    Et pour la 4e semaine, tout simplement je vais tester toute la semaine les serviettes hygiéniques lavables dont j'ai parlé un peu plus tôt. (bon made in china, commandées sur amazon c'est pas le top de la démarche mais à terme ce sera toujours moins de déchets)

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique