• Comme je vous l'avais annoncé fièrement dans un article précédent, à la rentrée j'aurai "ma" classe à l'année dans "mon" école. Au delà d'avoir un trousseau de clefs et son nom sur la porte, cela change mon été !!  Alors peut-être cet article peut être utiles à des titulaires adjoints débutants comme moi ou simplement répondre à la curiosité des non-profs.

     

    Avant les vacances, dès l'obtention du poste : 

    - prendre contact avec l'école, rencontrer le directeur, les collègues.

    - assister à un conseil de maître, cycle ou école pour prendre connaissance du fonctionnement de l'école, se répartir les niveaux et les élèves.

    - découvrir sa classe (lieu), voir le matériel et les fournitures disponibles, les jeux, le mobilier présent. 

    - faire sa commande !!! Et ce n'est pas une mince affaire car celà implique de se décider sur son propre fonctionnement, cahiers/classeurs, matériel collectif/personnel/fournitures à demander aux parents/ quelle marque de crayons, stylos et anticiper ses besoins annuels.... (Je ferai un article dédié à ma commande et à mes choix.)

    - s'inscrire aux spectacles, à la médiathèque ou autre demande à faire dès juin.

     

    Pendant les vacances : 

    - faire ses programmations (voir avec les collègues si il y a des programmations de cycle ou programmations communes) et bénir les super cyber collègues qui partagent leur travail de qualité sur la toile. 

    - faire son emploi du temps (ou du moins une ébauche car les créneaux bibliothèque, salles de motricité, décloisonnement se décident à la rentrée)

    - préparer ses affichages, ses rituels, son fonctionnement de classe (responsabilités, règles de vie, gestion du comportement) 

    - préparer ses projets ou thèmes travaillés dans la première période

    - préparer de manière globale sa première période ou du moins le premier mois

    - préparer plus spécifiquement sa première semaine et notamment sa journée de rentrée et la prise de contact avec les élèves

    - préparer ses fournitures de maîtresse, son cahier de réunion, classeur d'organisation de la classe, son joli matériel tout neuf car il ne faut pas se mentir tout le monde aime avoir un beau stylo tout neuf (ou plus) pour commencer la nouvelle année scolaire. 


    votre commentaire
  • Deux jours par semaine je participe à un décloisonnement avec une rotation des groupes de tous les élèves de moyenne et grande sections de l'école. La partie qui m'est destiné pour faire suite à l'enseignant que je remplace est l'informatique ou plutôt le numérique (découverte et manipulation de l'ordinateur, des tablettes...). Le maître avait commencé un travail autour de l'utilisation des tablettes pour prendre des photos : apprendre à faire une photo nette, cadrée et correspondant à une consigne de plan. Sans projet autour de ces photos, je trouvais ça difficile. J'ai donc décidé de faire un projet autour des portraits et des émotions traduites sur le visage. 

    Voici donc le déroulement de ma séquence.

    Séance 1 : 

    1) redécouverte des quatres emotions primaires - la joie, la tristesse, la peur et la colère - grâce à des petites images plastifiées issus de plusieurs supports : les personnages du film vers versa, les différentes émotions de la couleur des émotions, certains des dessins de bougribouillon plusieurs d'images ainsi que des smileys (émojis) traduisant les émotions.

    2) On s'est ensuite amusé à mimer ces émotions avec le jeu 1 2 3 soleil, le jouer devait préciser une émotion en se retournant, les autres devaient alors faire une statut représentant l'émotion.

    3) Puis pour correspondre au domaine du numérique et apprendre à utiliser les tablettes, chaque groupe a dû se prendre en photo en exprimant l'une ou l'autre des émotions. Le visionnage de ces photos a fait l'objet de devinettes sur l'émotion représenté, cela a permis de mettre en mots les gestuelles, les mimiques et les postures en accord avec les émotions mais aussi de faire attention au cadrage et à la netteté.

     

    Séance 2 :

    1) reprise des émotions avec un jeu de mimes pour se remémorer les quatre émotions primaires et la gestuelle allant avec. La position de la bouche, des yeux, la posture du corps et la position des mains sont à chaque fois détaillé pour développer le langage et apprendre à reconnaître les émotions au quotidien chez les pairs.

    2) Nous avons continué à utiliser les tablettes pour faire des portraits avec une consigne supplémentaire, celle du plan : gros plan, plan "haut du corps", plan d'ensemble de la tête aux pieds. Le retour portait à nouveau sur l'émotion représenté, la netteté et le cadrage.

    Séance 3 :

    en petits groupes tournant toutes les 20 minutes

    1) Utilisation des logiciels de traitement de texte à l'ordinateur pour taper les étiquettes émotions qui seront collées sur les affiches réalisées à la séance 4.

    En amont, nous avons cherché différentes façons de dire les quatre principales émotions : je suis joyeux, content, heureux, excité ; je suis triste, malheureux, en pleurs ; je suis en colère, énervé, fâché ; je suis effrayé, terrorisé, j'ai peur.

    2) Tralala le loup (éditions l'oiseai magique) : nous avons associé une émotion aux causes probables de cette émotion en formulant des phrases construites et complexes avec un connecteur de cause (car, parce que).

    3) Lectures de différents albums sur les émotions. Une liste non exhaustive se trouve sur la fiche du cahier de vie des PS avec qui j'ai également lu de nombreux livres pour exprimer les émotions. cf fiche

     

    Séance 4 :

    Réalisation des quatre affiches

    1) choix du support coloré en fonction de l'émotion

    2) collage des photos portraits prises par les enfants

    3) collage des étiquettes tapées à l'ordinateur par les enfants

    4) collage des vignettes plastifiées ayant servi de départ à la séquence.


    votre commentaire
  • Demain j'ai mon premier conseil de cycle dans MON école pour rencontrer  mes futures collègues (et revoir certaines)!! 

    Parce que oui cette année au premier mouvement départemental, j'ai eu un poste fixe "définitif". Fini les remplacements, je vais poser mon cartable et ma tasse dans une classe !

    Demain je saurai....

     

    Mais comme nous sommes plusieurs nouvelles sur l'école et qu'il y a aussi du changement au sein de l'école, impossible de savoir encore le niveau qui s'offre à moi. Nous allons en discuter ensemble demain avec les nouvelles/anciennes collègues ! Je suis trop contente, j'ai trop hâte.

     

    J'imagine déjà dans ma tête la rentrée, l'organisation de la classe, les projets, ce qu'il va falloir mettre en place dès le début d'année pour instaurer une ambiance de travail et de respect des uns et des autres, limiter au maximum les problèmes et tenir bon toute l'année dans une même classe avec les mêmes élèves même s'ils sont difficiles. parce que oui au delà de la joie, la hâte il y a aussi de nombreuses craintes et de simples petites inquiétudes : par exemple, je n'ai jamais fait de commande de matériel de ma vie. 

     

    Et pour l'occasion de mes "débuts" de "vrai" maîtresse titulaire et référente, je me tâte à reprendre mon blog spécial maitresse pour partager mon quotidien, les bonnes idées trouvées de ci de là et dans ma tête aussi^^, mes projets, mes échecs et mes réussites ....


    1 commentaire
  • Comme je le disais dans ce précédent article, j'ai été placée sur un remplacement long en maternelle. En ce qui concerne les 2 jours et demi dans la classe de TPS PS je continue les ateliers prévus par la maîtresse qui fait office de directrice pour respecter sa rotation de la semaine. Par contre j'ai pu mettre ma touche dans les petits rituels et les lectures proposées lors des temps de regroupement. Et surtout j'ai pu renouveler à ma guise les ateliers autonomes.

    Ils sont à disposition des enfants lors du temps d'accueil du matin pendant demi-heure 40 minutes. Je suis donc partie sur des ateliers de vie pratique et des ateliers de mathématiques ainsi que de la motricité fine pour préparer à l'écriture. Je n'ai pas encore pour l'instant préparer des ateliers de vie sensorielle notamment avec Jeu de Kim sonore que je compte faire avec des petites boîtes de jaune de Kinder Surprise. 

     

    En ce qui concerne les ateliers autonomes que j'ai mis en place les voici en photo :

     

     

    Et voici la fiche récapitulative des compétences travaillées dans ces ateliers et ceux déjà mis en place. Ils sont pour l'instant peu nombreux car le meuble de rangement ne contient que 8 tiroirs, d'autres ateliers et jeux de réinvestissement étant proposés sur les tables lors des temps d'accueil.

    Télécharger « ateliers autonomes.odt »

     

     


    votre commentaire
  • Qu'est-ce que je l'attendais celui-là !

    Et combien de fois ai- je râlé que j'étais brigade et non ZIL et que je commençais à en avoir marre d'être envoyée à droite à gauche ici ou là juste pour une journée.

    Je commençais à en avoir marre de pas avoir de suivi des élèves, de ne pas avoir de projets et que finalement les avantages des remplacements cours ne suffisaientt plus à compenser ce manque de stabilité.

    Cerise sur le gâteau, ce remplacement est dans une école que je connais, à moins d'une heure de route de chez moi, et en maternelle !!!! C'est juste fabuleux.

     

    Me voilà donc pour deux mois plongée dans deux classes : PS-MS en début de semaine pour remplacer le directeur qui est absent et TPS-PS en fin de semaine pour décharger la collègue qui fait donc office de directrice !

    Me voilà donc plongée dans les cahiers de progrès pour cette fin d'année, les ateliers tournants, les ateliers autonomes, les décloisonnements, les projets, le spectacle et les sorties de fin d'année ! YOUPI ! :D 

     

    Remplacement long, hourra !


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique