• Au final on fait ce qu'on peut

    Être parent est extrêmement difficile, c'est une perpétuelle remise en question, et au final on s'éloigne parfois de nos bonnes intentions et de nos beaux principes d'éducation.
    Fiston met mes nerfs à rude épreuve, entame considérablement ma patience et mon énergie et je me sens parfois bien démunie.
    Alors avec la fatigue je crie ce qui est contre-productif, avec le stress je m'énerve je me fâche et je parle en négatif en interdit, en non, en colère au lieu de m'exprimer avec des phrases affirmative avec des permissions en détournant la situation, avec des explications du pourquoi du comment. Mais c'est bien difficile souvent.
    Alors là je me pose je réfléchis non je ne crois toujours pas que mon fils fait des caprices, je n'aime toujours pas quand les autres utilise le mot capricieux ou polisson et non je ne crois toujours pas qu'il fait ça exprès pour nous embêter. Mais il est vrai qu'il a entre dans une période difficile très difficile et pourtant une période essentielle pour sa construction ; il teste les limites il fait ses expériences pour savoir ce qu'il va se passer, pour savoir comment on va réagir, pour voir justement où se situent les limites, où se situe ce cadre qu'il est dans notre devoir de lui donner.
    Et ce cadre nous le lui donnant à deux nous sommes une équipe et donc je m'efforce ne pas contredire Cœur quand il dit quelque chose à Fiston et surtout de ne pas le contredire et de ne pas le reprendre dans sa façon de le dire.
    Alors je laisse faire quand il le punit et le met dans son lit même si au fond de moi j'ai très peur que fiston associe le lit un lieu négatif et revienne à une période de coucher difficile.
    Et même si les mots : cadre limite barrière interdiction forcer autorité me iris un peu le poil je m'efforce de faire autorité et je me retrouve malgré moi à lui confisquer un jouet quand il lance, tape ou fait n'importe quoi avec, en ce moment à lui confisquer son assiette quand il s'amuse à lancer la nourriture, à le forcer quand c'est comme ça et pas autrement.
    Bref je suis comme je peux pas comme je veux les j'espère juste une chose c'est de faire suffisamment bien pour rendre fiston autonome, grand, raisonnable et conscient des règles. Seul l'avenir nous le dira. Peut-être un jour il nous remerciera de l'éducation qu'on lui a donné ou peut-être on se rendra compte que l'on ne s'y est pas bien pris.

     

    Pour illustration je n'ai pas trouvé mieux qu'une citation de papachouch !!

    Au final on fait ce qu'on peut

    « Nouveau look et fausse manipBlogs et vlogs de maîtresse »

  • Commentaires

    1
    Mam
    Dimanche 15 Avril à 17:15

    C'est tout à fait ça !  Pour le mieux, comme vous pouvez et votre force est de faire comme tu le dis "une équipe" pour l'aider avec beaucoup d'Amour à grandir . Etre parent c'est apprendre avec nos enfants qui sont chacun des êtres uniques. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :