• Terre des Hommes, Antoine de Saint Exupéry

    Tu vois Anouk, je t'avais dit que je le finirais. Ce ne fut pas facile, j'ai persévéré, j'avais beaucouop de mal au début. de me plonger dans de longues phrases littéraires bien écrites et bien différentes des histoires pas prises de tête des auteurs que je lis d'habitude !!

    Voici le sommaire :

    I. la ligne

    II. Les camarades

    III. L'avion

    IV. L'avion et la planète

    V. Oasis

    VI. Dans le désert

    VII. Au centre du désert

    VIII. Les hommes

     

    En fait j'ai accroché et adhéré davantage au milieu du livre. Le désert me parlait, m'appelait davantage. Je pourrai faire la blague que j'ai raté l'avion du premier voyage. En fait l'accident dans le désert a mis un certain suspens au récit qui m'a plu, interpelée et donné envie de lire la suite. 

    Ceci dit au fil de ma lecture, j'ai corné quelques pages même si je n'aime pas ça pour pouvoir retrouver quelques citations plaisantes ou intéressantes pour une raison ou une autre.

    Au sujet du rapport de l'homme à la machine : "Tout a changé si vite autour de nous : rapports humains, conditions de travail, coutumes. [...] Les notions de séparation, d'absence, de distance, de retour, si les mots sont demeurés les mêmes, ne contiennent plus les mêmes réalités. Pour saisir le monde d'aujourd'hui, nous usons d'un langage qui fut établi pour le monde d'hier."

    Une citation que je nommerais "la poésie des rêves" : "Mes songes sont plus réels que ces dunes, que cette lune, que ces présences. Ah ! le merveilleux d'une maison n'est point qu'elle vous abrite ou vous réchauffe, ni qu'on en possède les murs. Mais bien qu'elle ait lentement déposé en nous ces provisions de douceur. Qu'elle forme, dans le fond du coeur, ce massif obscur dont naissent, comme des eaux de source, les songes..."

    Encore une citation très poétique sur l'émotion que prodigue l'écoute de la nature : "Mais ce n'est pas ce qui m'émeut. Ce qui me remplit d'une joie barbare, c'est d'avoir compris à demi-mot un langage secret, c'est d'avoir  flairé une trace comme un primitif, en qui tout l'avenir s'annonce par de faibles rumeurs, c'est d'avoir lu cette colère aux battements d'ailes d'une libellule."

    Une description du sahara : "Le sol est composé de sable entièrement recouvert d'une seule couche de cailloux brillants et noirs. On dirait des écailles de métal, et tous les dômes qui nous entourent brillent comme des armures. Nous sommes tombés dans un monde minéral. Nous sommes enfermés dans un paysage de fer."

    Quelques pages plus loin, j'ai corné un coin sans relever de citation spécifique mais juste car ce passage des fenechs dans le désert me faisait penser au renard du petit prince.

    Puis l'eau : "Eau, tu n'as ni goût, ni couleur, ni arôme, on ne peut pas te définir, on te goûte sans te connaître. Tu n'es pas nécessaire à la vie : tu es la vie."

    La fameuse citation connue : "Aimer ce n'est point se regarder l'un l'autre mais regarder ensemble dans la même direction."

    Et la dernière qui a fait écho à mon métier de maîtresse où mon rôle est d'aider les élèves à se révéler, qui a résonné avec le film vu ce week-end : "Quand nous prendrons conscience de notre rôle, même le plus effacé, alors seulement nous seron heureux. Alors seulement nous pourrons vivre en paix et mourir en paix, car ce qui donne un sens à la vie donne un sens à la mort."

    Terre des Hommes, Antoine de Saint Exupéry

    Terre des Hommes, Antoine de Saint Exupéry

    Terre des Hommes, Antoine de Saint Exupéry

     

    « Dans 100 dodosProjet 52 s37 »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :