• Cela fait un moment que je voulais vous présenter notre petite collection de Bébé Balthazar.

    Bébé Balthazar est une collection de premiers livres  issus de la pédagogie de Maria Montessori destinée aux tout-petits : les pages tactiles, les surprises et les jeux de cache-cache procureront de grands moments aux bébés à partir de 6 mois. Vers 18 mois, le quotidien de Balthazar aura une résonance avec leur vie, et de 2 à 3 ans, ils seront très intéressés par le déroulement des histoires.

    Voici les notres :

    Bébé Balthazar

     

    Il nous en manque donc 4 : Coucou le chien, écoute le silence, la couleur du ciel, pour toi.

    Dans la collection Balthazar, nous (enfin mon fils...) avons pour l'instant l'imagier qui est vraiment très riche et très détaillé par catégories avecd es dessins réalistes et toujours d'une qualité très agréable à l'oeil.

    Ce que j'aime tout d'abord c'est le petit format, vraiment très pratique pour le lire avec Fiston sur les genoux et pratique pour lui pour tourner les pages lui même. Ensuite c'est le sujet, c'est vraiment concret et c'est ancré dans la vie quotidienne et cela fait écho avec tout ce que Fiston apprend et vit au fur et à mesure qu'il grandit. Tout propre, Bonjour au revoir et le livre des mercis correspond tout à fait aux apprentissages du moment !

    Il y a toujours au moins une page tactile dans chaque histoire et cela plait encore et toujours à Fiston. 

    Ce que j'aime moins; c'est le bonnet que porte Balthazar en permanence, alors certes c'est le signe de reconnaissance du petit garçon mais ça me fait vraiment penser à un bonnet d'âne et en plus ce n'est pas vrai on ne porte pas un bonnet constamment notamment pour se laver ! 


    votre commentaire
  • Ce livre m'a été offert par ma marraine me semble-t-il il y a quelques années de cela. J'ai eu du mal à l'attaquer pourtant car Paulo Coelho était l'auteur préféré de l'ex de Coeur et je n'avais donc pas envie de découvrir cet auteur. je ne sais pas ce qui m'a décidé, j'y suis retombée dessus dans ma bibliothèque en cherchant autre chose et je me suis dit pourquoi pas.

    Je l'ai donc attaqué et deuxième obstacle, j'ai eu du mal à y rentrer dedans et à apprécier ce voyage initiatique, rédigé complètement au présent comme une description et même une injonction, une leçon de vie que je n'avais pas envie de suivre car je ne crois pas aux voyants, à la réincarnation ou ce genre de choses. De plus ce récit de voyage est la rencontre de l'auteur puisque c'est autobiographique, donc bien réel pas seulement une fiction, avec une jeune fille qui l'a aimée et qu'il a aimé dans une vie passée et je me suis demandée tout le long si il allait être question d'adultère et cela me dérangeait profondément puisqu'encore une fois ce n'est pas une fiction mais une réalité. 

    Bref j'ai fini par apprécier et me laisser transoporter dans ce voyage en Europe puis en Russie dans le transibérien. Bien que n'étant pas sensible à la vision de la spiritualité de l'auteur, certains éléments m'ont interpelé et plu pour "Décider. Changer. Se réinventer. Agir. Expérimenter. Réussir. Oser. Rêver. gagner. Découvrir. Exiger. S'engager. Penser. Croire. Grandir. Appartenir. S'éveiller" comme nous invite la 4ème de couverture.

     

    Ce livre me permet de valider la case Bonne résolution du challenge Bingo littéraire de l'hiver.

     Le personnage qui n'est autre que l'auteur prend la résolution de partir envoyage spatial et spirituel pour redonner un sens à sa vie et se reconnecter en retrouvant souffle et équilibre dans le présent avec ses vies passées. Le début de cette décision est née lorsqu'un autre personnage lui dit "Tu n'es plus ici il est temps de partir pour revenir au présent". La réelle décision est progressive et j'ai du mal à décider si la résolution est prise au moment où l'auteur explique la leçon du bambou chinois ou au moment où il répond qu'il part en voyage la semaine suivant ancrant la résolution de manière concrète par des actes. 

    Aleph, Paulo Coelho

     Voici la leçon du bambou chinois :

    On raconte qu'il existe en Chine une variété de bambou tout à fait particulière. Si l’on sème une graine dans un terrain propice, il faut s’armer de patience… 
    En effet, la première année, il ne se passe rien, aucune tige ne daigne sortir du sol, pas la moindre pousse. La deuxième année, non plus. La troisième ? Pas davantage. La quatrième, alors ?... Rien ! Ce n’est que la cinquième année que le bambou pointe enfin le bout de sa tige hors de terre. Mais il va alors pousser de douze mètres en une seule année ! 
    Que s’est-il passé ? La raison est simple, durant cinq ans, alors que rien ne se produit en surface, le bambou développe de prodigieuses racines dans le sol grâce   auxquelles, le moment venu, il est en mesure de grandir très rapidement.

    Le bambou chinois nous enseigne plusieurs choses des plus importantes. D’abord il nous montre que ce n’est pas parce que nous ne voyons rien qu'il ne se passe rien. Ensuite, il indique que certains changements brusques ou parfois instantanés peuvent être le résultat d’une lente évolution qui, elle, ne nous est pas perceptible.

     

     


    votre commentaire
  • Deux ou même trois nouveaux plateaux (ou plus en fait^^) ont un succès important en ce moment :

    - les boîtes : pour ouvrir, fermer, associer le bon couvercle : 

     

    Nos petits plateaux et activités de vie pratique du moment

     

    - le versé de l'eau : j'ai trouvé le format idéal de bouteille (33cl) et de gobelet (ecocup pour le café), associé à un petit entonnoir pour remettre l'eau dans la bouteille en limitant le débordement (quoique, cet ustensile est vite laissé de côté). Et après on essuie avec le torchon ou on éponge toute l'eau mise partout. Voici en image :

    Nos petits plateaux et activités de vie pratique du moment

     

    - les "abaques" bois (version jeu de puissance 4 en 3D), c'est fou ce que ce jeu nous sert à toutes sortes d'activités : tri des perles blanches et noires; enfiler des perles sur le support rigide, enfiler des perles sur un lacet (c'est encore difficile), on utilsie même mes perles pour l'activité de transvasement et de versé ! 

     

    Nos petits plateaux et activités de vie pratique du moment

     

     

    Pour affiner sa motricité fine, il aime aussi déchirer et déchiqueter le papier/cartins d'emballage et les mouchoirs ; mais aussi peindre et dessiner, encastrer deux morceaux de rail en bois, empiler deux cubes en bois, faire des puzzles (même si c'est compliqué : les formes simples il maitrise parfaitement mais les formes complexes il a du mal à tourner les pièces encore et se décourage), scratcher et déscratcher ses chaussures ou la lanière du buzzidil, clipser le buzzidil. 

    Niveau vie sensorielle, il trie par couleur, associe un engrenage coloré sur le support de la bonne couleur, aime manipuler son bac de riz , aime jouer de la musique sur mon piano ou jouer du xylophone.

    Et pour finir niveau langage (finalement cet article m'aura servi d'article bilan), il s'intéresse aux bruits des animaux, pour l'instant tous font meuh!, et adore les imagiers comme s'il était en pleine période de découverte et mémoire de vocabulaire !

     

     


    votre commentaire
  • Je vous disais l'autre jour que j'avais commencé un nouveau challenge 

    Challenge littérature jeunesse

    Modalités du challenge organisé par CelebAngel sur Livraddict :

    - Un titre jeunesse lu = 1 point 
    - Seuls les livres commencés à partir du 1er janvier comptent.
    - Les romans, BD, albums, manga, recueil de poésie, théâtre et nouvelles sont acceptés. Les ebooks et les livres lus en VO sont bien évidemment acceptés. En revanche, je n’accepte pas les livres audio.
    - Je n’accepterai que les titres appartenant à la littérature d’enfance et de jeunesse c’est à dire visant un public âgé de 0 à 18 ans (cela inclus donc les titres Young Adult)

     

     

    J'ai donc validé mes trois premiers points avec les lectures ici. J'ai validé cette semaine à l'école 2 nouveaux points avec la lecture de ces deux superbes albums des incorruptibles sur l'exclusion.

    Challenge littérature jeunesse

    Challenge littérature jeunesse

    Les trois classes avaient lu un ou l'autre des albums et le débat portait sur les points communs entre les deux histoires : Un sans domicile fixe et le regard que les autres, dont les enfants, portent sur lui. De manière plus poussée et plus philosophique il était question de réfléchir sur l'être et le paraître, sur les a priori, le jugement des personnes sans les connaître. Bien que jeunes, les élèves (CE2-CM) ont su dire des propos sensés et intéressants. "On le juge comme s'il était rien, peut être il est super intelligent et a plein de diplômes !"

    En ce qui concerne l'album Raspoutine, les enfants qui le surnomment ainsi à cause de son apparence et de sa relative ressemblance avec l'historique Raspoutine, découvre la sympathie du personnage lors d'une après-midi de neige.

    Pour l'album Ahmed sans abri, il y a un jeu d'oppositions, noirs/couleurs avec l'imagination des enfants qui voient le dit personnage comme un prince du moyen orient, mais aussi avec le regard différent et l'empathie de certaines personnes.

    A la fin des deux albums, les deux SDF meurent et cela vient cloturer les points communs de ces deux histoires. 

     

    Challenge : j'ai donc désormais 5 points. 

     


    votre commentaire
  • Fin du challenge "le tour du scrabble en 80 jours"

    Les 80 jours de la session 2 à laquelle je participais s'est terminée cette semaine le 9 janvier, je n'ai malheureusement pas eu le temps de finir Aleph, et je n'étais pas suffisamment avancée dans la lecture du Horla et d'Une autre idée du bonheur pour espérer que ces deux livres me rapportent des points. Ce n'est pas grave j'ai encore le bingo littéraire de l'hiver en cours et le challenge littérature jeunesse qui vient de commencer à la place.

    Bref petit récapitulatif des lectures faites dans les 80 jours et des points obtenus :

    lecture 1 : Les quatre accords tolteques    -> 44 points (auteur mexicain qui me permet de valider la lecture imposée et de ne pas récupérer ce malus)

    lecture 2 :  Donner confiance à son enfant grâce à la méthode Montessori -> 70 points - 16 points malus du flibustier solitaire embauché dans un magasin de moules au milieu du Pacifique Nord)

    lecture 3 : La ferme des animaux -> 32 points

    lecture 4 :  Mon bébé à 210 francs  -> 27 points - 10 points (malus moins de 100 pages)

    lecture 5 : Frappe-toi le coeur -> 25 points 

    Lecture 6 : Demain les chats -> 21 points

    Lecture 7 : J'ai tout essayé -> 29 points

    Lecture 8 : La fille de Brooklyn -> 41 points + 25 points bonus (lecteur de parpaings) 

    Total final de 288 points (ah zut je pensais 298 je me suis trompée durant le challenge alors...)


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires