• Depuis le début d'année j'ai quand même été un certain nombre de jours à mon école de rattachement sans remplacement à attendre que l'on m'appelle. Ce n'est pas forcément épanouissant de rester au bureau faire des photocopies, découpages, plastifiages, et autres travaux ingrats pour les collègues même si on se sent utiles. Payée à faire des photocopies ce n'est pas trop ce qui me plait dans mon job même si parfois c'est reposant. A ce compte là je préfèrerai autant rester chez moi....

    Bref ce qui est quand même drôlement chouette c'est que le rêve d'être une petite souris observatrice dans la classe des autres est enfin possible. Ce qui m'a permis notamment de prendre conscience de tout le temps qu'il faut oser perdre en CP et plus généralement en cycle 2 pour expliquer les choses : présentation cahier, utilisation de la colle, collage d'une feuille sans dépasser sans que ça se décolle, etc ; idem discussions et observations avec les collègues de cycle 1 m'ont fait comprendre que le fonctionnement d'atelier autonomes type montessori nécessitent en début d'année l'apprentissage des déplacements silencieux dans la classe, des déplacements de chaise sans bruit, de dérouler et enrouler un tapis ne se fait pas tout seul et facilement d'un coup. Et cela est indispensable avant de pouvoir réellement toucher le moindre matériel. c'est un atelier en lui même en début d'année. 

    Petit article court mais permettant de garder trace de mes remarques utiles pour le futur. 

    Edit du 07/10 : en fait ces remarques certes utiles, je les avais plus ou moins déjà écrites dans l'article Bref,  c'était la rentrée.... Bon on va donc donner un autre but à cet artcile, j'en profite donc pour vous présenter mon journal de maîtresse de cette année que j'ai lookée grâce à :

    Maikresse val parce que j'ai aimé sa page de garde avec les chouettes

    Rainbowinschool car j'ai trouvé ses tableaux de suivi des 108h et autres pages administratives indispensables en tant que remplaçante pratiques et jolies

    Trousse-et-frimousse parce que son calendrier correspondait à la zone C et avait le format que je cherchais.

    Bon j'aurais pu aussi prendre tout de l'un ou de l'autre mais la veille de la rentrée (oui je m'y suis prise tard^^) j'ai eu envie de composer à mon goût ! Alors merci à ces trois blogueuses. 

    BD en surnombre


    votre commentaire
  • Je vous avais parlé de cette méthode qui s'était présentée à moi, voici donc mon retour après deux semaines d'utilisatiojn plus un autre jour lors d'un autre remplacement cette semaine. 

    La grammaire au jour le jour, Picot

    La méthode regroupe tous les domaines d'étude de la langue, sous forme de rituels répétées sur les différents jours et différentes semaines. Chaque fois qu'une ou l'autre des notions est rencontré, les phrases exemples sont répertoriées sous forme de collectes. c'est donc la manipulation répétée de la langue qui permet la construction des savoirs et l'élaboration des synthèses à un moment donné de la méthode. 

    La méthode permet surtout l'étude de la langue dans des classe multi niveaux de cycle 3 et ce2. Ce qui facilite l'organisation en double ou triple niveau avec un seul texte support, une seule méthode pour tous. Un code couleur permet de repérer les niveaux d'exigence pour les élèves de ce2, cm1 et cm2.

    Concrètement sur une semaine, la méthode se découpe sur 4 jours. le premier jour est une longue séance commençant par la lecture d'un nouveau texte, des questions de compréhension explicites et implicites portant aussi sur le repérage des substituts, indicateurs spatiaux, temporels... 

    Cette première séance se poursuit par une transposition. C'est à mon avis un exercice très porteur car les élèves ma,ipulent vraiment la langue et doivent s'appuyer sur l'oral pour écrire les transformations. De plus un texte a toujours plus de sens que des phrases à compléter ou mots à transformer de manière systématique et finalement loin du concret. 

    La deuxième séance porte sur l'analyse de la phrase : sujet, prédicat ; bref je présume nature et fonction de manière plus générale car je n'ai pas feuilleté tout le guide du maître. A chaque séance après une (trop c'est mon bémol) longue séance d'oral, les élèves ont un ou deux exercices sur la même compétence manipulée à l'oral à afire à l'écrit. Et si en plus vous avez un vidéo projecteur vous n'avez qu'à faire un grand merci à Val pour son travail sur la méthode  car si vous avez cliqué sur le lien, vous avez trouvé tous les textes, exos et questioins à projeter !!!!

    La troisième séance portait en début d'année sur le genre et le nombre des noms, j'ose imaginer qu'il est davantage question de grammaire orthographique avec les règles d'accord, etc. C'est la plus courte des séances (en tout cas pour les deux semaines d'expérience), ce qui peut permettre de revenir sur des points survolés trop rapidement à l'oral lors des autres jours. Car effectivement c'est clé en main mais c'est assez chronophage pour tout faire, enchainer les différentes questions et rebrasser quotidiennement les différents points.

    La quatrième séance est la partie lexique qui peut être facilement détachable lors de trois quart temps décloisonnement ou autre, ce qui était le cas du remplacement effectué, je ne pourrais donc en dire plus sur cette partie.

    Comme toute méthode je m'attendais à voir un prix faramineux en cherchant et en fait pas du tout. Le seul guide du maître suffit et pourtant ne coute pas si cher ! Regardez !

    Et ce que je n'ai pas précisé aussi c'est qu'il existe deux années pour permettre de ne pas refaire la même chose deux années de suite avec les mêmes élèves puisque c'est multiniveaux. Il existe aussi des versions antérieures aux programmes 2019 qui peuvent aussi être une source pour de nouveaus textes...


    votre commentaire
  • J'étais obligée de vous mettre une bande son pour lire cet article ! La voici

    Une idée folle

    Le monde.fr proposait jusqu'à dimanche soir de regarder gratuitement le documentaire "Une idée folle". 

    Tourné dans neuf établissements scolaires - publics et privés, de la maternelle au collège, aux quatre coins de la France - Une Idée Folle pose la question du rôle de l’école au XXIème siècle, à travers le témoignage d’enseignants, d’enfants, de parents ainsi que d’experts de l’éducation. À quels défis les citoyens de demain vont-ils devoir faire face et comment les y préparer ? En cultivant l’empathie, la créativité, la coopération, la prise d’initiative ou encore la confiance en soi et l’esprit critique chez les élèves, en parallèle des savoirs fondamentaux, les enseignants de ces écoles font un rêve fou : celui de former une future génération de citoyens épanouis et responsables qui auront à cœur de transformer positivement la société qui les entoure.

    J'ai aimé ce documentaire car il donne espoir. Espoir d'avoir des enseignants motivés, passionés dans les équipes. Espoir d'une réflexion élargie sur le bien être des enfants et sur ce qui les motive et les passionne eux. Espoir d'un monde meilleur en plaçant la citoyenneté, les valeurs positives et le savoir être au centre des apprentissages.

    J'ai aimé ce documentaire car il remet en question. Sérieusement comment faire tout ça face à 27 ou 30 élèves. Comment prendre en compte chaque individualité dans le groupe. Comment être motivant pour chacun et pour tous malgré leurs passions et intérêts différents. Comment apprendre le respect, la solidarité, l'entraide, la citoyenneté dans un monde où tout va vite, où tout zappe, où la violence et l'individualisme sont parfois trop présents.

    Bref, toujours en questionnement sur mon métier, sur ma façon d'être dans la ie tout court grâce à ce film ! C'était ma petite séance movie du dimanche après-midi pendant que Coeur s'occupait de Fiston.

     

     

     


    votre commentaire
  • Encore un film que je n'ai pas vu depuis longtemps.... par contre le CD de le BO je l'écoute souvent, parfois en voiture, mais surtout en classe. C'est mon CD botte secrète de mon panier de remplaçante. 

    Notamment en maternelle pour la motricité. Rondes et jeux dansés. 

    - Jeu de la statue avec arrêt de la musique

    - Miroir ou mimes des façons de danser des copains

    - Danse en "suivant le rythme" selon les morceaux.

    Mais la semaine dernière, c'est en cycle 2 que j'ai sorti mon "CD magique". Dans l'emploi du temps j'ai vu écoute musicale tous les jours. Bon il fallait que je trouves des idées. J'ai donc sélectionné "la valse d'Amélie" et "Sur le fil" pour pouvoir écvouter et mettre en comparaison ces deux morceaux.

    Joyeux, entrainant, rapide, fait danser pour l'un. 

    Doux, bienveillant, triste, avec des silences pour l'autre.

    Ils ont su repérer le piano, l'accordéon, les cordes. 

    A coup sûr je garde mon CD dans mon panier et je le ressortirai !!

    BO le fabuleux destin d'Amélie Poulain


    votre commentaire
  • Ce n'est pas la première fois que je rencontre cette fameuse méthode sur les blogs d'enseignant (notamment chez Val) mais je ne m'y suis jamais vraiment plongée dedans....

    Et là paf, remplacement de quinze jours en CM1-CM2, la méthode Picot se présente à moi avec ses transpositions, ses collectes, etc et me voilà bien obligée de lire tout ça pour y voir plus clair.....

    Alors premiere rencontre aujourd'hui avec la dite classe et la dite méthode en pratique !!!!!

    Picot, la fameuse méthode


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique