• L'endormissement quelle galère !

    Quelle corvée j'ai envie de dire parfois. Il est dès jour où on se refile le bébé volontiers... au sens propre et au sens figuré, où on trouve notre fils chiant même si ce n'est pas très bienveillant de le penser et je culpabilise pour ça !

    Quand vient le soir, je stresse déjà (et c'est pire) du temps que ça va prendre.

    A coup de chansons, à coups de balades à la fraîche, à coup de biberon d'eau, de suçou, de mots doux qui rassurent, à coup de marchantage^^ (du verbe intransitif marchanter dans le dico de papa chouch) et ce en boucles pendant des longues minutes voire des heures !

    Et ce n'est que le début me direz-vous !

    T'as qu'à le laisser pleurer me diront d'autres. 

    Sauf que non ! Il n'en est pas question. Et ça c'est un principe que je ne suis pas prête de mettre à la poubelle. Pour moi les caprices n'existent pas et c'est scientifiquement prouvé, le cerveau d'un bébé ou d'un petit enfant n'est pas mature pour avoir le vice du caprice. Il exprime une émotion forte qu'il ne peut pas gérer, une préférence, une différence aux habitudes. Ben voilà ça revient au même, "tu lui donnes de mauvaises habitudes". Parce que c'est mauvais d'avoir confiance en ses parents ? de savoir qu'ils sont là pour toi, de recevoir de l'amour, de la tendresse ? Ben non. 

    Alors oui je suis fatiguée, je suis exténuée, oui cette fatigue me rend tendue, irritable et une tension entre Chéri et moi est très palpable ces temps-ci de besoins intenses de mon fils pour sa maman et oui j'ai besoin d'un week end sans mon fils où je souffle vraiment et où je dorme que je fasse une grasse mat jusqu'à au moins 8h30^^, mais non je ne laisserai pas pleurer mon fils et s'endormir d'épuisement et d'abandon ! 

    Bref, au début à sa naissance, Fiston dormait dans sa nacelle toujours près de nous. Le soir, on lui mettait ses berceuses du monde et il s'endormait. La journée il dormait à son gré sans souci. Enfin surement qu'à ce moment là on se posait des multiples questions est ce qu'il dort assez ? ohlala il ne s'endort pas de suite.... mais cela semble loin et facile à l'heure actuelle.

    Puis vers ses trois mois, on l'a mis dans sa chambre. parfois on le transvasait de sa nacelle, parfois on l'endormait directement dans son lit. Le poste CD mobile ne marchant pas et le son du salon trop éloigné, on a commencé à chanter sans le cd de berceuse les mélodies qui nous étaient restés en tête "Dodo Fillette^^" en lalala. Puis à lui laisser sa veilleuse. C'est aussi la période où on a commencé à utiliser le lit parapluie à l'extérieur et où je me souviens que ce n'était pas simple de l'endormir. Il fallait le bercer plus ou moins longtemps dans les bras et le poser sans le réveiller. D'ailleurs, vint ensuite la période ingérable pour la première nounou (pas SuperNounou hein^^) qui le trouvait trop habitué aux bras et que ça n'allait pas pour elle. Bref, SuperNounou est arrivé acceptant de le bercer si besoin et un rythme s'est mis en place, deux bonnes siestes matin et après midi et un coucher relativement calme le soir. Souvent il s'endormait seul de manière autonome sans pleurs, parfois un peu de râle ou de gazouillis pour trouver le sommeil et quelquefois besoin des bras 5 ou 10 minutes. Par périodes. Et puis ça passait, ça allait mieux.

    ET là depuis 1 mois, c'est l'enfer. Entre la chaleur, les dents, la soif, la peur de l'abandon car il se rend compte qu'on n'est pas toujours là, le besoin intense de maman et juste maman, parfois la faim, parfois la digestion !!!! On dirait même qu'il a sa chambre en horreur car se met à hurler dès qu'on passe le seuil de la pièce, dès qu'on approche du lit. Pfiou je n'en peux plus. On n'en peut plus.

    J'ai posté sur des groupes facebook de parents bienveillants qui m'ont partagé leur routine du soir avec histoire, temps calme. Certains m'ont conseillé de revenir au cododo, au matelas au sol si il n'aime pas le lit à barreaux. Alors bon on va essayer.

    d'introduire le rituel salles de bains pour laver et les mains et "frotter" ses belles ratounes

    puis se balader tant qu'il fait bon même plus frais le soir et c'est agréable de prendre l'air

    puis lire une histoire pour rester un temps calme dans la chambre ensemble dans mes bras parce que je ne l'abandonne pas dans sa chambre et puis dans l'idéal le coucher ou pas.... et on recommence au début.... promenade, berceuxes, marchantage, chansons et mots doux. 

    Les soirs ne se ressemblent pas on ne peut jamais savoir.

    Et pour les siestes c'est pareil. parfois vingt minutes parfois deux heures....

    Bon je n'ai pas parlé dans cet article de la durée de la nuit car globalement on a de la chance et il fait ses nuits même si le réveil est matinal parfois très matinal !

    Pour illustrer cet article j'ai choisi pleins de citations bien à propos sur la page papa chouch ! Bonne rigolade (franche ou jaune !)

    L'endormissement quelle galère !

    L'endormissement quelle galère !

    L'endormissement quelle galère !

    L'endormissement quelle galère !

    L'endormissement quelle galère !

    L'endormissement quelle galère !

     

    « 11 mois projet 52 s31 »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mam
    Dimanche 6 Août à 15:25

    Pendant que je lis ton article ...après quelques "marchantages"  dedans et dehors tu dors et ton petit bout aussi et vous ronflez bien tout deux dis donc    cool

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :