• Faire avancer le schmilblick

    Pour vous c'est quoi une BONNE Journée ?

    Pour moi une BONNE journée,  c'est une journée EFFICACE, une journée REMPLIE, une journée COMPLETE.

    Remplie, complète dans le sens que la journée doit contenir des moments plaisirs, de la détente, du loisir. Un moment d'amitié, un moment d'amour ou/et un moment de famille. Des sourires, des rires, des discussions, de la complicité. Mais surtout elle ne doit pas contenir que ça... Une journée n'est pas bonne si elle n'est pas efficace....

    Efficace parce que j'ai fait avancer le schmilblick, ma to-do list étant longue comme le bras, rangement, ménage, repas, lave-vaisselle, linge, et on recommence le lendemain .... ma charge mentale me dévore, j'ai du mal à être satisfaite sur ce point car je n'ai jamais l'impression de faire assez. Et pourtant mon Chéri fait sa part, et en plus de ça il ME gère, il gère cet état insupportable de la Morgan stressée parce qu'insatisfaite.... Enfin bref. Je sais que c'est les vacances, que je dois lâcher la pressions, que je suis exténuée et que je devrais d'abord gérer ma fatigue plutôt que la charge mentale et la to-do list qui peut attendre demain. Oh mais sachez que je procrastine... mais au bout de plusieurs jours la charge mentale augmente de manière exponentielle.

    Et le pire dans tout ça c'est qu'une journée peut commencer bien, être quasiment bonne. Grasse mat jusqu'à 7h30 oui c'est une grasse mat quand on se lève à 6h tous les matins! Plus une sieste en prime le matin. Efficace comme pas deux, moment en tête à tête, thé partagé et discussions chez notre super voisin, pleins d'éléments de la to do list barrés. Et puis l'équilibre balance. Mon fils ne s'endort pas, ne goûte qu'à moitié, ne s'endort toujours pas après le goûter. Ca ne se déroule pas comme j'avais prévu, comme j'avais anticipé. Je n'ai plus le courage de rattaquer autre chose, et puis je ne veux pas encore bloquer mon fils dans une chaise haute ou un parc (je suis allergique au parc) alors je dois lui jeter un oeil, le surveiller, jouer avec lui. Non ce n'est pas une corvée en temps normal mais là mon humeur a changé et je perds toute patience. Mon fils-éponge et fatigué commence à s'énerver pour tout. Je le berce tout en continuant à bouillir intérieurement parce que je ne peux pas et veux pas continuer à avancer le schmilblick... Forcément il ne s'endort pas. Je suis prête à exploser. Chéri prend le relais. Lui sa journée idéale n'a pas les mêmes critères que la mienne et il préfère jouer que faire avancer le schmilblick et soit dit en passant j'ai conscience que c'est logique comme comportement en vacances surtout que lui aussi a franchement été efficace plus tôt dans la journée. Bref en cinq minutes top chrono il endort Fiston. C'est rageant. 

    Et ZEN, c'est les vacances. Tu feras avancer le schmilblick demain.

    Je n'utilise plus autant les il faut qu'avant j'ai déjà fait d'énormes progrès mais je suis encore horriblement insatisfaite de mon manque d'efficacité certains jours. 

    Bref, un article cathartique pour une journée qui se déroulait parfaitement jusque là. Oh juste une journée ordinaire où plutôt que la charge mentale, Chéri lui a eu à subir la charge "Schmilblick de Morgan"

    Faire avancer le schmilblick

     

     

     

    « Doudou box juinRetour sur les coussins sensoriels »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :